• Galerie des femmes

    Wei Qian Promenade en chantant

     Wei Qian <i>Promenade en chantant</i>
    Du 4 au 21 juillet 2018 - mardi au samedi de 14h à 19h35 rue Jacob 75006 Paris

    Regardez le reportage vidéo de NewArt Today TV présentant l’exposition de Wei Qian avec He Yuhong, Présidente de l’Union des Artistes d’Asie en France.

    Wei Qian exposition 2018
    Voir la présentation de l’exposition de Wei Qian en vidéo.

    Promenade en chantant la solitude est le carnaval d’une personne seule
    韦茜/唱 Wei Qian
    Nous disons souvent en Chine : “La solitude est le carnaval d’une personne seule ». C’est précisément ce genre de carnaval que je vois dans les œuvres de Wei, et qu’illustre la série Promenade en Chantant. Elle évoque et réunit presque tous les rôles de l’opéra chinois traditionnel. Mais elle ne se contente pas de les reproduire tels quels, beaux ou laids, bons ou maléfiques ! Car, dans le travail de Wei, les traits de leurs visages et de leurs corps prennent une forme comique ou burlesque. En discutant avec Wei, je lui ai demandé pourquoi elle voulait dessiner ce qui semblait ne pas lui ressembler; elle a esquissé un mystérieux sourire, et n’a pas vraiment donné de réponse explicite. Je pense que tout est dans la construction d’un état d’esprit au fil du temps, et de la philosophie des sentiments qu’elle s’est forgée au contact des êtres humains. Oui, pourquoi les humains produisent-ils, entre eux, tant de fractures, de catégories et de masques complexes ? Nous qui sommes tous de passage, voyageons d’un monde inconnu dans un autre. On se tord de rire ou on pleure, on ressent la douleur ou le bonheur, mais à la fin nous avons tous rendez-vous au point d’origine. Au bout du chemin, il y aura un rideau qui marquera la fin de la comédie. Mais, dans l’intervalle de cette fatalité, la sagesse n’est pas une qualité, c’est un choix. Ce choix ce n’est pas un renoncement, bien au contraire, c’est une forme de courage. C’est une domination, une pacification de soi. Après tous les bruits, les conflits, l’impact des catastrophes, les déchirures et les orages, viennent le calme, la paix, et l’harmonie que l’on trouve et ressent dans la peinture de Wei. C’est le vide transcendantal de l’artiste qui déborde de la surface du support, loin de toute expression académique de la beauté.
    HE Yuhong, Commissaire de l’exposition Critique d’Art

    Wei Qian, née dans la ville de Nantong (province de Jiangsu), est diplômée de l’Institut d’art de la classe supérieure de peinture à l’huile contemporaine de l’Université de Nantong et de l’Université Tsinghua à Beijing. Membre du Centre de recherche et de l’Association des beaux- arts de la province de Jiangsu, elle est vice-présidente de l’Académie de calligraphie et de peinture de la Ville de Nantong.

    Télécharger le dossier de présentation