• Librairie des femmes

    Rencontre avec Judith Sibony et Abnousse Shalmani

     Rencontre avec Judith Sibony et Abnousse Shalmani
    Mardi 13 novembre 2018 - 19 h35 rue Jacob 75006 Paris

    Rencontre et dédicaces avec deux autrices de la rentrée littéraire.

    La femme de Dieu de Judith Sibony : Élisabeth, grande actrice, affiche une beauté imperturbable malgré le temps qui passe. Son mari, qui est aussi son metteur en scène, collectionne les maîtresses. Mais on dirait qu’elle ne s’en rend pas compte. Pas plus que leur fille unique, qui admire ses parents avec un acharnement sans faille.
    Or à la vie comme à la scène, l’illusion réserve bien des surprises, et la naïveté n’est pas toujours là où l’on croit.
    Suivant les pas de la femme trompée aussi bien que ceux de la maîtresse prête à tout pour avoir un enfant, Judith Sibony circule entre les coulisses de la création théâtrale et celles de la procréation médicale. Deux univers où chaque personnage fait face à une même hantise : la peur de passer à côté de sa vie.
    Judith Sibony, 38 ans, vit et travaille à Paris. La Femme de Dieu est son premier roman.
    La femme de Dieu de Judith Sibony (Stock, 2018) 18,50 €.

    Les exilés meurent aussi d’amour de Abnousse Shalmani : « Ma mère était une créature féerique qui possédait le don de rendre beau le laid. Par la grâce de la langue française, je l’avais métamorphosée en alchimiste. C’était à ça que servaient les mots dans l’exil : combattre le réel et sauver ce qui restait de l’enchantement de l’enfance. »
    Ce roman teinté de réalisme magique nous plonge au cœur d’une communauté fantasque, sous l’œil drôle, tendre, insolent et cocasse d’une Zazie persane qui, au lieu de céder aux passions nostalgiques, préfère suivre la voie que son désir lui dicte. L’exil oserait-il être heureux ?
    Abnousse Shalmani Née à Téhéran en 1977, Abnousse Shalmani s’exile avec sa famille à Paris, en 1985, suite à la révolution islamique. Elle signe cette année son deuxième roman.
    Les exilés meurent aussi d’amour d’Abnousse Shalmani (Grasset, 2018) 22 €