• Alliance des Femmes

    MLF et FEMEN contre la prostitution

     MLF et FEMEN contre la prostitution
    Vendredi 12 juin 2015Assemblée nationale

    L’Alliance des Femmes pour la Démocratie-MLF et le mouvement Femen, représentant ensemble deux générations de combattantes, sont résolument pour l’adoption de la proposition de loi sur la prostitution, par l’Assemblée nationale, le 12 juin 2015.

    Un moment historique vers l’abolition de l’esclavage sexuel des femmes

    MLF et Femen contre la prostitution

    Parce que la prostitution est et a toujours été un esclavage, une exploitation sauvage du sexe,
    du corps, de la chair et de l’identité des femmes.
    Parce qu’en ces temps de crise, de guerres, de migrations forcées, de régressions sociales dont
    les femmes sont les premières victimes, nous devons plus que jamais défendre nos droits.

    Parce que la prostitution est un système esclavagiste dans lequel le prostitueur (le proxénète)
    et le prostituant (le client), échangent la prostituée (des femmes à 85%) comme une marchandise.
    Le combat contre cette institution est prioritaire et vital pour une société de liberté et d’égalité
    et pour la dignité humaine.

    La France est depuis 1949 pour l’abolition de la prostitution.
    Dans une résolution du 26 février 2014, le Parlement européen a proclamé que la prostitution
    est incompatible avec la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.
    Il est temps d’agir concrètement pour le progrès humain.

    L’Assemblée nationale, suivant la voie d’un nombre croissant de pays, a voté avec courage en 2013 un texte équilibré, articulé autour du renforcement de la lutte contre le proxénétisme et la traite des êtres humains, le renforcement des droits des personnes prostituées, la création pour elles d’un parcours de sortie et l’interdiction de l’achat d’actes sexuels. En ajoutant pour la première fois la pénalisation des clients-prostituants à celle des proxénètes-prostitueurs, cette loi va donner une force nouvelle à un combat de longue durée : sans clients, pas de prostitution. Pas de demande, pas d’offre !

    Au jour où ce texte, refusé par le Sénat, revient devant l’Assemblée, nous demandons aux députées et députés, de réaffirmer leur engagement premier en faveur des droits humains et contre l’esclavage sexuel.

    En votant cette loi, la France franchira une étape décisive et historique
    dans l’abolition de l’esclavage sexuel des femmes.

    Le MLF et FEMEN, main dans la main, l’encouragent à oser.
    Deux générations manifestent ensemble pour l’abolition de la prostitution,
    hier, aujourd’hui, pour demain.

    Mouvement FEMEN                                         Alliance des Femmes fondée par Antoinette Fouque
    Site web   Facebook                                                             Site web    Facebook vvvvvvvvvvvvv