• Galerie des femmes

    Catherine Lopes-Curval : Loin de l’enfance

      Catherine Lopes-Curval : Loin de l’enfance
    3 décembre 2021 au 25 janvier 202235 rue Jacob 75006 Paris

    Dans son exposition Loin de l’enfance, Catherine Lopes-Curval nous entraîne sur ces terrains de jeu qui ont bercé son enfance, traces de l’histoire qui animent encore aujourd’hui de nouvelles générations.

    Vernissage le 2 décembre 2021 à 19h
    Exposition du mardi au samedi de 14h à 19h

    « Dans mon enfance, les traces impressionnantes de la seconde guerre mondiale semblaient avoir toujours été là. Pourtant, mes parents l’évoquaient cette guerre. Ils l’avaient vécu adolescents et se souvenaient très bien des privations et du couvre-feu. Dès qu’il eut l’âge mon père s’engagea. Vint le débarquement, l’arrivée des alliés, la libération. La guerre finie, nos envahisseurs et nos libérateurs nous avaient laissé sur les plages et sur les falaises leurs créations militaires devenues nos terrains de jeu. Les formidables blockhaus pour les enfants qui aiment se cacher, se créer des peurs et qui servaient aussi d’urinoir – les fragrances étaient puissantes- les pontons posés sur les plages dont nous plongions à marée haute et ceux ancrés au large, architectures étranges bordant l’horizon.

    J’avais quitté ces paysages pour Paris en pensant ne jamais y revenir. Cependant, ma mère souffrante, sa disparition, puis le confinement ont déterminé mon désir de me réapproprier ces espaces. Aujourd’hui les sites sont classés et touristiques. La nature y fait son œuvre pour que lentement disparaisse cette archéologie.

    J’ai eu besoin de retrouver ces terrains de jeu de mon enfance et d’y observer les gosses d’aujourd’hui qui refont les mêmes gestes.
    Née à Bayeux, première ville libérée qui s’enorgueillit d’un platane gigantesque planté après la révolution et que j’ai associé comme symbole de liberté. » Catherine Lopes-Curval

    Catherine Lopes-Curval est l’une des peintres les plus significatives de la deuxième génération de la Figuration narrative.
    Née à Bayeux en 1954, diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, Catherine Lopes-Curval entretient des rapports étroits avec l’imagerie poétique de Magritte. Son langage très personnel s’articule autour des expériences de la vie quotidienne et des images de notre culture extraites de la littérature, du cinéma et de la presse. Ses thèmes traitent avec humour et poésie de la nature humaine et de sa difficulté d’être.

    Antoinette Fouque et Catherine Lopes-Curval se sont liées d’amitié dans les années 1990 – 2000, et ont travaillé ensemble sur le thème très actuel des couples d’artistes, et de leurs effets sur la place des femmes artistes en général. Il s’en est suivi notamment deux expositions à l’Espace des femmes – Antoinette Fouque, en 2009 et en 2016, ainsi qu’un livre, Femmes d’artistes, femmes artistes, écrit et illustré par l’autrice et publié par les éditions des femmes en 2016.