• Éditions des femmes - Antoinette Fouque

    50 ans de libération des femmes

     50 ans de libération des femmes

    Rencontres autour du livre : MLF Psychanalyse et politique
    1968-2018 – 50 ans de libération des femmes

    Volume 1 : les premières années
    (des femmes-Antoinette Fouque, 2018)
    Avec ses auteures, des actrices de cette histoire.
    Jeudi 14 juin, 17h à 19h, MLF/FEMEN deux générations pour la libération des femmes
    Librairie Gibert Jeune, 2, place Saint-Michel Paris 6e
    avec la présence d’activistes FEMEN pour le livre Rébellion.

    Il y a cinquante ans, en 1968, naissait en France le Mouvement de libération des femmes (MLF). Il a ouvert une nouvelle ère et n’a jamais cessé de transformer la conscience et la vie des femmes et des hommes, et de démocratiser la société. Au coeur de ce Mouvement qu’elle a cofondé, Antoinette Fouque a créé une pratique de pensée et d’action inédite, Psychanalyse et politique, qui en a fait l’originalité et la modernité.
    MLF-Psychanalyse et politique, 50 ans de libération des femmes entend transmettre la vitalité et l’énergie transformatrice de cette pratique, qui a lié de manière inédite l’inconscient et l’histoire, le subjectif et le politique, qui a levé la censure sur le corps des femmes et libéré une parole jusque là enfouie.
    À travers des archives retrouvées, des témoignages, des documents tirés de l’oubli, le volume 1 de cet ouvrage documente comme ils ne l’ont jamais été les débuts d’un Mouvement dont l’oralité a été la première expression. Il couvre les années 1968-1974.
    Un second paraîtra fin septembre et retracera les années de maturation, d’inventions, et d’accomplissements. Il mettra au jour le mouvement de pensée autour de la différence des sexes initié par Antoinette Fouque, et l’apport qui est le sien à la théorie psychanalytique, aux sciences humaines, à la philosophie, à la politique et à la culture contemporaine.
    Ce faisant MLF-Psychanalyse et politique – 50 ans de libération des femmes contribue à éclairer la genèse du temps que nous vivons, et à transmettre aux jeunes générations la mémoire d’un Mouvement dont elles sont si évidemment les héritières.